monsieur blackjack


14 février 2011

Visionary iGaming ajoute le blackjack classique à son répertoire de jeux

Category: Actualités blackjack – corinne – 10:06

Visionary iGaming, pionnier des jeux de casino interactifs, a récemment ajouté le blackjack classique à sept sièges à sa base de jeux. Il a déjà créé six nouvelles tables pour un premier client. Les commandes des autres clients garderont les concepteurs occupés tout au long du 1er trimestre 2011.

Le lancement du blackjack en direct a été stimulé par la demande du marché pour les tables spécialisées et de marque. Pour répondre à cette demande, Visionary iGaming a étendu ses activités afin de fournir aux opérateurs la possibilité de personnaliser entièrement leur offre: ils ont la possibilité de choisir le style de la salle, la disposition des tables, les uniformes des croupiers et même la langue que le croupier parle à la table.

Martin Reiner, chef de la direction de Visionary iGaming, a personnellement supervisé le développement du nouveau produit.

« Le blackjack classique est le complément parfait à notre jeu d’un à plusieurs, Blackjack Early Payout™, s’adressant aux gros parieurs. Le blackjack est un jeu extrêmement social qui cadre très bien avec notre style hautement interactif et convivial. Nous savions que le jeu serait populaire et nous sommes très contents de cet achèvement. Le blackjack live est rapidement devenu notre deuxième plus populaire jeu, dépassé seulement par la roulette et attirant plus de 11.000 joueurs en argent réel dans les 35 premiers jours ».

Les caractéristiques du jeu incluent l’utilisation de caméras HD, vidéo numérique avec picture in picture, chat, l’optimisation des places à la table et un style unique Visionary iGaming. Les opérateurs qui souhaitent ouvrir des tables spécialisées peuvent personnaliser chaque élément du jeu, mais peuvent aussi vendre des produits via le croupier en direct, qui peut promouvoir à peu près n’importe quoi en temps réel, des événements sportifs à des tournois de poker.

« L’industrie du croupier en direct a débuté il y a quelques années, pour satisfaire les demandes des joueurs, mais maintenant c’est beaucoup plus que cela » a déclaré M. Reiner. « Offrir aux joueurs la possibilité d’interagir avec des croupiers et d’autres joueurs, ça crée un produit extrêmement attractif, qui est d’une grande valeur pour les opérateurs. Les jeux live offrent des niveaux de divertissement plus élevés et les tables spécialisées offrent aux opérateurs des possibilités illimitées de commercialisation et de marketing ».

4 février 2011

Le blackjack comme hobby lucratif

Category: Divers – corinne – 10:54

Le blackjack est, depuis ses débuts, un jeu qui attire beaucoup de jeunes. Parmi les étudiants, le « 21 » est un jeu très populaire.

Jennie Kaufman, étudiante à Western Washington University, est l’une de ceux qui ont un passe-temps lucratif: elle gagne de l’argent en jouant au blackjack dans les casinos.

Kaufman a commencé à jouer au blackjack pour de l’argent à l’âge de 18 ans, lorsqu’elle vivait à Minneapolis, Minnesota, où son âge était légal pour cette activité. La bonne chance a été de son côté: une fois, elle a parié 300$ sur une seule main, qui se trouvait être un blackjack. Ainsi, elle rentra chez elle avec 1.500$.

Mais Jennie Kaufman prétend qu’elle a vraiment commencé à apprécier le jeu alors qu’elle était beaucoup plus jeune encore. Elle se vante: « Je joue aux cartes depuis que j’ai appris à compter. Mon père m’a enseigné à jouer au blackjack pendant le cours élémentaire 1ère année, lorsqu’il essayait de m’apprendre l’addition ».

Kaufman a dû presque renoncer au comptage de cartes quand elle a déménagé à Bellingham, Washington, pour s’inscrire à la faculté. Mais après avoir accompli 21 ans, elle a enfin pu commencer à fréquenter les casinos de Washington.

« Mon père m’a promis, depuis que j’avais sept ans, qu’il m’emmènerait à Las Vegas quand j’aurais 21 ans…J’ai fini par gagner beaucoup d’argent. Je suis reparti avec 700$ ». La joueuse avoue qu’elle a joué pour la première fois au blackjack à Las Vegas dans le casino Bellagio, qu’elle décrit comme un casino pittoresque peuplé par des gens du beau monde.

En ce qui concerne son bankroll, Kaufman a déclaré: « D’habitude, je n’y vais qu’avec l’argent que je peux me permettre de perdre…J’assume la perte totale, car il y a toujours la chance de le regagner. C’est une mentalité dangereuse, mais qui a fonctionné dans le passé ». Elle conseille aux joueurs de laisser les cartes de débit dans leur voiture. Si, une fois, on gagne un tas d’argent, on devrait les mettre séparément de la somme qu’on veut investir, pour s’assurer qu’on part avec au moins autant ».

Comment savoir quand quitter la table de blackjack? « L’art de s’éloigner quand on est à égalité de chances peut être difficile, parce que parfois on regagne tout l’argent et parfois on perd tout ».

Jennie Kaufman n’a pas une stratégie parfaite, car elle ne gagne pas toujours: « J’aimerais mieux être chanceuse que de bien jouer tout le temps…On peut suivre le manuel et perdre toutes les mains. Il n’y a aucune garantie. Ouais, on peut perdre, mais au nom de Dieu, on peut aussi bien gagner ».

La joueuse espère maintenant qu’une école de croupiers de blackjack sera ouverte dans sa région, car elle souhaite devenir croupier de blackjack professionnel.